Tout ce qu'on a appris sur la Lune

depuis qu'on n'y marche plus

par Jean-Bernard Desfayes, journaliste RP

La Terre célèbre, le 21 juillet prochain, le trentième anniversaire du premier alunissage d'Apollo. Un «petit pas pour l'homme» qui s'est transformé en bond de géant dans la connaissance de notre satellite. Une science qui n'a cessé de progresser, même si l'on n'envoie plus de missions habitées rompre le calme infini de la Mer de Sérénité.

«Trente ans déjà! Comme le temps passe!» Il y aura 30 ans le 20 juillet (pour les Américains, mais le 21 juillet pour les Européens), les astronautes Neil Armstrong et Edwin Aldrin étaient les premiers hommes à mettre le pied sur le satellite naturel de la Terre. Armstrong ânonnait alors la phrase, préparée de longue date, que tous les livres d'histoire ont repris depuis : «C'est un petit pas pour l'homme mais un grand bond pour l'humanité...»

Cinq missions Apollo et trois ans plus tard, tout s'est arrêté. En apparence, plus personne ne s'intéresse à la Lune. Vous le croyez vraiment? Vous avez tout faux! Même déflorée, la Lune continue à passionner les savants, dont beaucoup rêvent d'y retourner.

Les débuts de l'étude des matériaux extraterrestres

«Le programme Apollo a été fondamental, s'enthousiasme le prof. Jean Hernandez, de l'Institut de minéralogie et pétrographie de l'Université de Lausanne. Grâce aux douze astronautes de ces six missions, c'est la première fois hormis la récupération des météorites que nous pouvions mettre la main sur du matériau extraterrestre et l'étudier. Il a été déterminant non seulement pour la connaissance de notre satellite lunaire mais encore pour celles de la Terre et du système solaire, surtout dans la recherche sur leur origine respective. Il nous a permis de développer des méthodes et techniques nouvelles en géochimie isotopique et en géotechnique; plus que la connaissance pure, cela nous a permis par la suite d'aller plus loin sur la Terre. C'est en quelque sorte du remboursement sur investissement...»

Prof. Jean Hernandez

Pour le joindre: Jean.Hernandez@imp.unil.ch

La naissance de la lune

De l'eau!

Moins de sondes, plus de science!


retour au sommaire