Sommaire BOTANIQUE Les arbres de l'extrême / JUSTICE Les juges américains ont débarqué dans nos vallées / MYSTÈRE Les «paroles cachées» de Jésus / INTERVIEW Jouer, ce n'est pas tuer sa carrière professionnelle / MÉDECINE S'il te plaît, dessine-moi un médicament sur ton ordinateur / SOCIÉTÉ Trois siècles de vie intime se déculottent / Ce qu'ils en pensent: La fabrication de l'humain / ACTUS L'Observatoire des religions


Actus

Observatoire des religions


Centre de recherche et de documentation sur les changements religieux, l'Observatoire des religions en Suisse a été inauguré à l'UNIL le 14 décembre 1999.

C'est la concrétisation du projet d'Institut romand de sociologie de la religion esquissé durant les années 60 par son directeur Roland Campiche (à gauche sur la photo en compagnie de Jean-François Mayer de l'Université de Fribourg), professeur extraordinaire à la Faculté de théologie et directeur de l'Institut d'éthique sociale (IES) de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse à Lausanne. L'Observatoire des religions en Suisse est organisé en réseau et coordonne l'activité de différentes équipes pluridisciplinaires de recherche travaillant dans plusieurs institutions dont les Universités de Fribourg, Zurich et Lausanne. Ces unités comportent notamment des spécialistes en anthropologie, histoire, psychologie, science des religions, sociologie et théologie. Il est lié au Département interfacultaire d'histoire et des sciences des religions.

Comme le précise Roland Campiche, «l'Observatoire des religions en Suisse se donne comme axe prioritaire de recherche l'analyse du changement religieux et de ses effets. Organisées en réseau, coordonnées par l'Observatoire, les différentes équipes de recherche visent, par des travaux de terrain, à rendre plus transparent et par conséquent plus compréhensible le rôle socioculturel de la religion. Il ne s'agit pas simplement de montrer, comme ce fut le cas en 1992 dans le livre Croire en Suisse(s), ce que les gens croient, s'ils entretiennent des relations avec une organisation religieuse et si la religion inspire leurs comportements quotidiens, mais aussi comment notre société rend compte du phénomène religieux, par exemple au travers des médias en particulier, et comment elle gère la pluralité religieuse».

Parmi les premiers thèmes traités par les équipes actuelles du réseau figurent :

  • L'identité religieuse dans les processus éducationnels (Fritz Stolz, Université de Zurich);
  • ISSP, module «Religions et valeurs : le cas de la Suisse dans la comparaison internationale» (Claude Bovay, IES);
  • Médias et religions (Paul Beaud, UNIL);
  • Les mouvements religieux émergents en Suisse et la globalisation (Jean-François Mayer, Université de Fribourg);
  • Religion et lien social (Roland J. Campiche, UNIL et IES);
  • L'Islam en Suisse (Mondher Kilani, UNIL);
  • L'hindouisme en Suisse (Maya Burger, UNIL).
  • La problématique des sectes ne sera pas oubliée mais, souligne Jean-François Mayer (à droite sur la photo), «l'Observatoire s'y intéressera d'abord comme à une illustration significative des mutations du rôle de la religion dans une société elle-même transformée».

D'autres projets sont en élaboration : Droit et religion; Migrations et religion.

Le réseau des collaborations est donc ouvert, tant sur le plan national qu'international. Des institutions tel l'Office fédéral de la statistique ou le Panel suisse des ménages y sont intégrées.

Ce pôle de recherche comportera également un centre de documentation et d'information ouvert au public et au monde politique. Sa mise en place bénéficiera de l'appui de la Bibliothèque cantonale et universitaire.

Unité de référence et de réflexion scientifiques, l'Observatoire organise en outre des rencontres et des colloques sur des sujets d'actualité, tel le colloque Régulation de la religion par l'Etat : nouvelles perspectives? qui a eu lieu en décembre 1999.

Son Conseil scientifique est composé de Danièle Hervieu-Léger (EHESS, Paris), James A. Beckford (Université de Warwick), Claude Calame (UNIL), Heinz Gillomen (OFS, Neuchâtel), Christian Lalive d'Epinay (Université de Genève), Enzo Pace (Université de Padoue) et de son directeur Roland J. Campiche.

L'infrastructure de l'Observatoire est assurée par l'Université de Lausanne, le financement des recherches par le FNRS et d'autres instances.

Anne Boutenel

 

Renseignement complémentaires:

Observatoire des Religions en Suisse (ORS)
UNIL, Bâtiment Provence
CH-1015 Lausanne
Tél (41) 021 692 27 02, Fax (41) 021 692 27 26

info@ors.unil.ch
 
site web: www.unil.ch/ors/

 

 
Assistante : Anne Boutenel;
Retour au sommaire Retour au sommet