Transparent Transparent Transparent Transparent Transparent
  Allez savoir ! Le magazine de l'Université de Lausanne
Transparent Transparent   Transparent
  Transparent UNIL > Unicom >    
 
Go Edito
Go Religion
Go Psychologie
Go Histoire
Go Interview
Go Sciences
Go Médecine
Go AS en a parlé
Go Impressum
Qui est alcoolique?

 
Un Suisse sur cinq boit trop
lire l'article >>
Qui est alcoolique?

Etes-vous gros buveur ou alcoolique (voire alcoolo-dépendant, selon le terme moins stigmatisant que préfèrent les professionnels)? Voici les critères établis par l’OMS à l’in-tention des médecins cen-sés ré-pondre à cette question. Pour diagnostiquer avec certitude un syndrome de dépendance, par exemple à l’alcool, il faut que trois des six manifestations suivantes aient été présentes en même temps du-rant la dernière année chez un patient-:
un désir puissant ou compulsif de boire de l’alcool
des difficultés à contrôler l’utilisation de cette substance psycho-active (difficulté à gérer le début ou l’interruption de la consommation, ou difficulté à fixer des niveaux de con-sommation)
l’apparition d’un syndrome de se-vrage physiologique quand le buveur diminue ou interrompt sa consomma-tion d’alcool
la mise en évidence d’une tolérance aux effets de la substance-: le sujet a besoin d’une quantité d’alcool plus importante pour obtenir l’effet désiré
l’abandon progressif des autres sour-ces de plaisir et d’intérêt au profit de la substance psycho-active, avec augmentation du temps passé à se la procurer, à la consommer ou à récupérer de ses effets
la poursuite de la consommation d’alcool, malgré l’apparition de conséquences manifestement nocives.

A noter que la ré-duction des modes de consommation (par exem--ple la tendance à consommer tous les jours la même quantité d’alcool) a encore été décrite comme une ca-ractéristique d’un syndrome de dépendance.

De son côté, Jean-Bernard Daeppen souligne enfin que cette liste de manifestations ne sert pas seulement à diagnostiquer l’alcoolisme, mais qu’elle permet encore de détecter des dépendances à toutes les substances psycho-actives telles que le tabac, les opiacés, la cocaïne, le cannabis ou les tranquillisants.

Geneviève Brunet

 

Un Suisse sur cinq boit trop
lire l'article >>
Swiss University
Transparent Transparent Transparent
Transparent
Transparent