Transparent Transparent Transparent Transparent Transparent
  Allez savoir ! Le magazine de l'Université de Lausanne
Transparent Transparent   Transparent
  Transparent UNIL > Unicom >    
 
Go Edito
Go Psychologie
Go Animaux
Go Religion
Go Interview
Go Géosciences
Go Santé
Go Impressum

L’eau: un marché très disputé

Petit tour d’Europe de ces sources qui donnent soif aux multinationales.

Même si elles ne sont pas prouvées, les vertus curatives des eaux minérales sont connues depuis l’Antiquité. Faiblement minéralisée, l’eau italienne San Pellegrino est recommandée pour les problèmes gastriques et intestinaux.

 

Eté oblige, nous allons boire des litres d’eau minérale. Mais comment s’est-elle formée?
Lire l'article >>

L’eau belge Spa, la plus minéralisée d’Europe, particulièrement pure, convient à la composition des biberons. Ces dernières années ont vu aussi l’apparition d’eaux sportives fortement minéralisées et enrichies d’ingrédients glucidiques pour soutenir l’effort musculaire.

Mais attention: il existe des contreindications. Certaines eaux à forte teneur en sodium, comme Passuger qui contient du bicarbonate de sodium, par exemple, sont déconseillées aux personnes suivant un régime sans sel et aux cardiaques : le sodium peut en effet modifier la pression sanguine.

Mieux vaut alterner les marques...

En revanche, ces mêmes eaux contenant du bicarbonate, comme Badoit, Saint-Yorre, facilitent la digestion. De manière générale, la consommation exclusive d’une eau fortement minéralisée n’est pas recommandée. Mieux vaut alterner les marques, et profiter de la grande variété des eaux mises sur le marché ou tout simplement boire de l’eau du robinet.

Parallèlement à la métamorphose de l’eau en alicament (mélange d’aliment et de médicament), on assiste aussià une concentration très rapide du marché mondial de l’eau minérale. Danone et Nestlé ont ainsi avalé ces dernières années une multitude de petits concurrents aux quatre coins du monde.

Mais les marques diminuent

«Cette évolution aura pour conséquence une diminution importante du nombre de marques d’eaux minérales au niveau mondial, écrit Coty Baron, diplômée en management international à l’Ecole des HEC de l’UNIL, dans son travail de Master intitulé«Consolidation in the food industry : an overview at consolidation in the food industry and bottled water segment». Les multinationales profitent en effet des réseaux de distribution bien établis des petites sociétés qu’elles absorbent pour écouler les marques globales comme Evian ou Perrier en lieu et place des eaux locales.

«A l’avenir, une poignée de multinationales comme Nestlé, Danone, Coca-Cola, Pepsico pourraient contrôler le 80 % du marché mondial de l’eau minérale», explique encore Coty Baron.

G.M.

 

 
Eté oblige, nous allons boire des litres d’eau minérale. Mais comment s’est-elle formée?
Lire l'article >>
Swiss University
Transparent Transparent Transparent
Transparent
Transparent