«Ce sont les découvertes d'aujourd'hui qui généreront les emplois de demain»

Professeur à la Faculté de médecine de l'Université de Lausanne, Patrick Aebischer est également chef d'entreprise. En Suisse et aux Etats-Unis. Ce qui lui permet de comparer les possibilités offertes aux chercheurs-entrepreneurs dans les deux pays. Un exercice qui s'avère très défavorable à la Suisse.

Directeur du Centre de thérapie génique et de la Division de recherche chirurgicale du CHUV, Patrick Aebischer, également prof à la Faculté de médecine et à l'EPFL, est un pionnier des greffes de cellules animales dans le système nerveux humain. En juillet dernier, il fondait à Lausanne avec son collègue de l'Institut de pharmacologie, Bernard Thorens, Modex Thérapeutiques SA, la première société de biotechnologies créée en Suisse grâce à du capital-risque. A la frontière entre la recherche et le marché, mettant au point de nouveaux procédés dans le traitement du diabète, de l'obésité et de l'anémie, Modex Thérapeutiques concrétise un nouveau rapport entre université et économie. Explications.