Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1676

Charles Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

La constance d'un personnage de comédie

Dans une lettre du 13 novembre 1676 Charles de Sévigné ajoute un mot à la lettre de sa mère. Parce qu'elle fait preuve d'une grande constance, il compare sa soeur à un personnage de comédie.

Le zèle que j’ai moi-même que j’ai moi-même pour le service du roi, et l’exactitude qu’il y faut apporter, me font comprendre les raisons de votre retardement : pour parler sérieusement, elles sont dignes de vous ; votre personnage remplirait dignement une comédie parfaite ; car il ne se dément point, et se soutient toujours également.

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1986, vol. II, p. 446


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »