Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1680

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Comédie pour un baptême

Dans une lettre à sa fille datée du 9 février 1680, Madame de Sévigné évoque une cérémonie de baptême particulière:

Il y eut hier au soir une fête extrêmement enchantée à l’hôtel de Condé. Mme la princesse de Conti nommait une des filles de Monsieur de Duc, avec le prince de la Roche-sur-Yon. C’était d'abord le baptême, et puis la collation du baptême ; mais quelle collation ! et puis une comédie ; mais quelle comédie ! toute chamarrée des beaux endroits de la musique, et des bons danseurs de l’opéra ; un théâtre bâti par les fées, des enfoncements, des orangers tout chargés de fleurs et de fruits, des festons, des perspectives, des pilastres : enfin toute cette petite soirée coûte plus de deux mille louis, et le tout pour cette jolie princesse.

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1986, vol. II, p. 832


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »