Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1680

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Allusion à Polyeucte

Pour demander des nouvelles de Monsieur de Grignan, Madame de Sévigné passe par cette étonnante transition qui témoigne de la pratique récurrente des "applications" le 28 aout 1680 :

Madame la Dauphine disait l’autre jour en admirant Pauline de Polyeucte : « Eh bien ! voilà la plus honnête femme du monde qui n’aime point du tout son mari. » Comment se porte le vôtre, ma bonne, que vous aimez et que j’aime aussi ?

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1986, vol. II, p. 1061


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »