Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1680

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Molière et les médecins

Comme souvent lorsqu'elle évoque les médecins, le nom de Molière apparaît sous la plume de Madame de Sévigné.

C'est dommage que Molière soit mort ;il ferait une scène merveilleuse de Daquin, qui est enragé de n'avoir pas le bon remède, et de tous les autres médecins, qui sont accablés par les expériences, par les succès, et par les prophéties comme divines de ce petit homme.

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1978, vol. III, p. 56


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »