Par support > Relations de voyage > L'Europe vivante ou la relation nouvelle historique et politique de tous ses états

 

ca. 1667

Samuel Chappuzeau, L'Europe vivante ou la relation nouvelle historique et politique de tous ses états

Genève : Chez Jean Herman Widerhold, 1667-1669

Situation du théâtre en Espagne

Dans le tableau consacré à la description de l'Espagne, Chappuzeau émet ce jugement sans appel à propos du théâtre espagnol :

Le roi prend ses divertissements particuliers tantôt à Buen-retiro aux portes de Madrid, tantôt à l'Escurial, et tantôt à sa délicieuse maison d'Aranjuez sur les bords du Tage. Pour leurs comédies, quoiqu'il y ait en Espagne d'assez bons poètes, soit dans l'action, soit dans les habits, il y a partout tant de défauts, si peu d'ornements et si peu de grâce, que qui a vu les théâtres de France, d'Angleterre et d'Italie, ne peut se résoudre à voir deux fois la comédie espagnole, qui se fait de jour et en est d'autant plus désagréable. Mais les Espagnols s'en contentent fort, et ils y viennent en foule avec leurs maîtresses, parce qu'ils n'ont rien vu de meilleur.

Relation en ligne sur Google Books, édition de 1671, p. 355


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »