Par support > Relations de voyage > Description nouvelle de ce qu'il y a de plus remarquable dans la ville de Paris

 

[s. d.]

Germain Brice, Description nouvelle de ce qu'il y a de plus remarquable dans la ville de Paris

Paris : N. Legras, 1684

Description du Théâtre des Tuileries

Ce texte qui se propose de faire découvrir aux étrangers la ville de Paris évoque le Palais-Royal et témoigne du succès de Psyché :

L'autre moitié du bâtiment du côté de la rue Saint-Honoré contient la chapelle, qui n'est pas achevée, et le théâtre autrement nommé la Salle des machines, où l'on représentait les comédies devant toute la cour, et dont Psyché a été la dernière qui, après plusieurs années de représentation attirait toujours une foule d'admirateurs, et après laquelle est venue d'Italie l'invention des opéras, qui ont fait cesser le récit sérieux, mêlé de musique, et d'entrées de ballet, pour faire place au chant et à la musique entière sur quelque matière que ce puisse être. Ce théâtre est sans contredit le plus magnifique de l'Europe, sans en excepter même celui du duc de Parme dont on fait tant de cas. L'on ne peut rien désirer de mieux disposé, chacun y peut voir et entendre fort commodément. L'espace qui est derrière pour les machines a beaucoup d'étendue. Pour les ornements, on ne les a pas épargnés, tout est peint en marbre, et les loges sont soutenues par des colonnes, dont les chapiteaux et les soubassements sont dorés, aussi bien que le plafond, qui est d'une très belle sculpture.

Description en ligne sur Google Books, édition de 1885, p. 22 


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »