Par support > Anecdotes, ana, historiettes, … > Les Satires d'Euphormion de Lusines

 

1625

Jean Barclay, Les Satires d'Euphormion de Lusines

Paris, Petit pas, 1625

Comparaison avec le théâtre

Lors d'une soirée, une altercation est comparée à une scène de théâtre.

Callion, Fiboul ni Lapice n’osèrent entreprendre de discourir, mais, comme s’ils eussent été montrés sur un théâtre, ou bien s’ils eussent entrepris de s’exempter du soupçon d’être ineptes par la hardiesse de parler, ils rapportaient avec une mémoire trop heureuses les paroles et les gestes de plusieurs saints ; combien que selon mon jugement c’était si peu à propos que souvent il semblait plutôt que Cadmus chantait que l’harmonie.

Roman disponible sur Google Books.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »