Par support > Relations de voyage > Journal de voyage de Siam

 

1685

Abbé de Choisy, Journal de voyage de Siam

Les divertissements chinois

L'abbé de Choisy raconte dans ce journal les diverses péripéties de son voyage au Siam au printemps 1685. Dans cet extrait, il décrit les divertissements auxquels il a assisté :

Après le dîner, une foule de plaisirs, assez peu plais[ants], mais qui avaient la grâce de la nouveauté. D'abord il y a eu une comédie à la chinoise. Les habits sont beaux, les postures assez bonnes ;ils sont alertes ;la symphonie détestable, ce sont des chaudrons qu'on bat en cadence. Ensuite est venu un opéra siamois :le chant est un peu meilleur que le chinois. Les comédiennes sont bien laides ;leur grande beauté est d'avoir des ongles d'un demi-pied de long. Les danseurs de corde ont fait des merveilles. Ils mettent de long bâtons l'un au bout de l'autre, hauts comme trois maisons, et se tiennent debout au-dessus, sans contrepoids, quelquefois les pieds en haut. Ils se couchent sur des pointes d'épées, et de gros hommes leur marchent sur le ventre à nu. Les Pégouans ont une danse assez plaisante. La fête a fini par une tragédie chinoise :car il y a des comédiens de la province de Cantom, et d'autres de la province de Chincheo.

Édition Olizane, 2006 ligne sur Google Books p.187


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »