Par support > Correspondances > Lettre à ***

 

[s. d.]

Paul Scarron, Lettre à ***

Écriture et gain

Scarron évoque dans cette lettre avec sincérité (?) les difficultés qu'il rencontre:

Monsieur,
Je vous envoie les deux lettres que je vous lus hier, parce que je remarquai qu'elles ne vous déplurent pas ;cependant je vous en ferai copier d'autres, et quelques vers aussi ;mais je n'en fais plus guère de comédie, parce que j'en tire ma principale subsistance. C'est un malheureux travail qui n'est pas de grande utilité quand on y emploie beaucoup de temps, et qui ne donne guère de réputation quand on le fait à la hâte. Les autres veulent du repos et de la tranquillité. On n'a guère ni l'un ni l'autre, quand on est aussi mal dans sa santé que dans ses affaires ;et pour moi, je vous avoue que je sens mon enjouement bien diminué, depuis que je suis réduit à faire des vers pour vivre comme un malheureux artisan.

Genève : Slatkine reprints, 1970, p. 242


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »