Par support > Correspondances > Lettre à la reine Anne d'Autriche

 

1659

Cardinal de Mazarin, Lettre à la reine Anne d'Autriche

Compréhension de la langue et plaisir théâtral

Cette lettre écrite le 27 septembre nous intéresse pour le lien qu'elle établit entre compréhension de la langue des acteurs et plaisir du spectateur. On retrouve cette idée dans d'autres textes à propos de la langue italienne.

Je me souviendrai à la première occasion de prier Dom Luis pour faire venir avec l'Infante une famosa compania de comédiens, et je lui donnerai sujet de se confirmer dans l'opinion qu'il a qu'on ne peut être de la maison d'Autriche sans aimer la comédie, m'ayant conté que la reine votre mère, qui, ne faisant qu'arriver d'Allemagne, n'entendait pas bien l'espagnol, quoique combattue par les Jésuites, qui avaient grand ascendant sur son esprit, afin de la porter à faire instance qu'on ne jouât plus de comédies en Espagne, jamais elle ne s'y voulut consentir. Et si le confident s'applique, comme vous me mandez, à apprendre l'espagnol, il aura le plaisir d'entendre les comédies.

Lettres du cardinal de Mazarin pendant son ministère , éd. D'Avenel, Paris, Imprimerie nationale, 1906, t. IX, p.327


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »