Par support > Correspondances > Lettre à M. de Balzac

 

1637

Jean Chapelain, Lettre à M. de Balzac

Arbitrage difficile du Cid

Cette lettre du 7 août 1637 témoigne de la difficulté de statuer sur la valeur du Cid pour les académiciens sollicités :

Je suis étonné comment vous croyez que nous puissions donner cause gagnée à l’observateur du Cid, après que vous avez écrit une si belle apologie pour lui, et montré en quelque sorte que vous avez pris cette pièce en votre protection. Je vous entends néanmoins et connais la raison que vous a pu donner cette créance.

Lettre en ligne sur Gallica t. I, p. 160


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »