Par support > Correspondances > Lettre à M. de Balzac

 

1639

Jean Chapelain, Lettre à M. de Balzac

Jugement sur Scudéry

Avec une évidente animosité, Chapelain juge l'homme et l’œuvre de Scudéry en comparant Le Cid et L'Amour tyrannique dans une lettre datée du 11 septembre 1639:

Je ne sais ce qui m'a fait paraître de mauvaise humeur pour M. Scudéry, si ce n'est l'importunité qu'il m'a donnée sur le sujet de mon portrait, lequel il m'a certes demandé et redemandé d'une manière bizarre dont il m'eût bien obligé de se passer. Du reste, il a noblesse d'esprit et souvent des expressions très fortes. Dans cet Amour tyrannique il s'est surpassé soi-même. Mais, pour cela, il n'a pas surpassé Le Cid, quelque défectueux que nous l'ayons trouvé. Je ne me hasarderai pas de lui dire mes sentiments sur ses ouvrages, pour ce qu'il ne me les demande pas et ne croit pas en avoir besoin. En quoi il a plus de raison, vu mon peu de lumière, qu'à vouloir passer pour savant par ses recueils et ses communes citations.

Lettre en ligne sur Gallica t.I p. 493-4


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »