Par support > Correspondances > Lettres

 

1659

Jean Chapelain, Lettres

Paris, Imprimerie nationale, 1888

Le Térence chrétien

Dans cette lettre du 9 septembre 1659, Chapelain se renseigne auprès d’Arnaud d’Andilly sur des comédies récemment données et imitées des Anciens :

Sachez de lui, je vous conjure, s’il n’a point vu le Terentius Christianus d’un certain principal du collège de Harlem nommé Cornelius Schonaus de Goude. Cet homme a fait douze comédies ou représentations, pour mieux dire, dont les sujets sont tirés du vieil ou du nouveau testament, tellement latines et du vrai style de Térence qu’il est étonnant qu’u moderne l’ait pu si parfaitement imiter. Je serais bien aise d’apprendre ce qu’en juge M. Lancelot, si ce livre est tombé entre ses mains et s’il n’en a pas eu connaissance, j’en ai les six dernières pièces que je lui communiquerai volontiers.

Correspondance disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »