Par support > Correspondances > Lettre à M. le comte d'Ayen

 

1702

Mme de Maintenon, Lettre à M. le comte d'Ayen

Répartition des rôles d'Athalie

Cette lettre datée du 21 janvier 1702 évoque les répétitions d'Athalie et les problèmes de distribution que rencontre Madame de Maintenon. La pièce est finalement jouée devant le roi en février avec la duchesse de Bourgogne dans le rôle de Josabeth, la comtesse d'Ayen dans celui de Salomith, le comte d'Ayen dans celui de Joad, la présidente de Chailly dans celui d'Athalie:

Mme la duchesse de Bourgogne m'a dit qu'elle ne croyait point qu'Athalie réussît, que c'est une pièce fort froide et plusieurs autres choses qui m'ont fait pénétrer par la connaissance que j'ai de cette cour-là, que son personnage lui déplaît. Elle veut jouer Josabeth qu'elle ne jouera pas comme la comtesse d'Ayen, mais après avoir reçu ses honnêtetés là-dessus, je lui ai dit que ce n'était pas à elle à se contraindre dans une chose qui ne se fait que pour son plaisir. Elle est ravie et trouve Athalie une fort belle pièce. Il faut la jouer, puisque nous y sommes engagés, mais en vérité il n'est pas agréable de s'ingérer de rien, non pas même pour eux. Vous faites aussi ces sortes de choses-là trop parfaites, trop magnifiques, et trop dépendantes d'eux. Si on y retourne l'année qui vient, il faudra y donner un autre tour. Il faut donc que la comtesse d'Ayen fasse Salomith, car sans compter l'honnêteté qu'on doit à Mme de Chailly qu'on a fait venir exprès pour jouer Athalie, je ne puis me résoudre à voir la comtesse d'Ayen jouer la furieuse.

Lettres de Madame de Maintenon, éd. Hans Bots et Eugénie Bots-Estourgie, Champion, Paris, 2010, vol. 3, p. 340


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »