Par support > Correspondances > Lettre à M. le duc de Noailles

 

1705

Mme de Maintenon, Lettre à M. le duc de Noailles

Une pension illégitime ?

Dans cette lettre datée du 4 janvier 1705, Madame de Maintenon met en cause la pension qu'elle donne à la veuve de Duché, qui composait pour ses élèves des tragédies, à cause de son goût pour l'opéra:

On m'a dit que la veuve de Duché est une personne d'opéra et qu'on craint qu'elle n'élève sa fille pour le théâtre. Si cela était vrai, elle ne mériterait pas une pension. Il m'a paru que vous remédiez à la fille en la mettant dans un couvent, il y en a un à Mantes où elles sont très bien instruites.

Lettres de Madame de Maintenon, éd. Hans Bots et Eugénie Bots-Estourgie, Champion, Paris, 2010, vol. III,  p. 561


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »