Par support > Correspondances > Lettres

 

1628

Jean-Louis Guez de Balzac, Lettres

Paris, Billaine, 1665

Une femme savante

Dans cette lettre du 20 septembre 1628, Balzac fait à Madame Desloges un portrait à charge d’une femme savante, au lieu d'être simplement spectatrice, se fend de savoir les règles de la poétique :

Elle a dessein de remettre sur pied les stropes et les antistrophes. Elle règle la poésie épique et la dramatique et dit qu’elle n’a point assez de patience pour souffrir une comédie qui n’est pas dans la loi des vingt-quatre heures, qu’elle s’en va faire publier par toute la France.

Correspondance disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »