Par support > Correspondances > Lettre à M. Chapelain

 

1645

Jean-Louis Guez de Balzac, Lettre à M. Chapelain

Lecture du Menteur

Dans une lettre du 30 janvier 1645, Balzac évoque son plaisir de lecteur de comédie:

J’ai reçu Le Menteur, qui m’a plu extrêmement, et je vous prie, si M. Corneille vous va voir, de le bien remercier de ce plaisir extrême qu’il m’a donné.

Lettre en ligne sur Gallica p.233-234


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »