Par support > Correspondances > Lettre à M. Chapelain

 

1645

Jean-Louis Guez de Balzac, Lettre à M. Chapelain

Le talent de Mondory

Dans une lettre du 25 novembre 1645, Balzac évoque, à propos d'une visite qu'il a reçue, le talent du célèbre acteur:

Le nom du poète critique est Peyrarede. Mandez-m’en ce que vous en savez, et, s’il vous va voir, je vous prie de lui demander de ma part les hendécasyllabes qu’il me récita et que je trouvai incomparables sortant de sa bouche, quoiqu’il ne récite pas avec tant de grâces que Mondory.

Lettre en ligne sur Gallica p. 327-8


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »