Par support > Correspondances > Lettre à M. Chapelain

 

1643

Jean-Louis Guez de Balzac, Lettre à M. Chapelain

Exquis et riche Polyeucte

Dans une lettre datée du 21 décembre 1643, Balzac évoque son impatience à lire la nouvelle tragédie de Corneille:

Mille remerciements, s’il vous plaît, à M. Corneille, pour son exquis et riche présent. Je ne suis pas encore en état de le lire avec l’attention qu’il mérite, et j’ai la tête si empêchée, qu’à peine ai-je pu barbouiller ces mauvaises lignes.

Lettre en ligne sur Gallica p. 66 


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »