Par support > Oeuvres diverses > Oeuvres galantes en prose et en vers

 

1663

Charles Cotin, Oeuvres galantes en prose et en vers

Paris: E. Loyson, 1663

Une belle voix

S’il n’est pas à proprement parler question de théâtre dans ce madrigal qui fait l’éloge d’une « belle voix », il y est pourtant question d'une performance poétique accueillie par des « soupirs ».

Il n’est point de cœur endurci Qu’un air si bien chanté ne touche, Il est fort beau dans votre bouche, Mais votre bouche est belle aussi. Pour contenter notre désir, Et satisfaire à notre attente, Ne faites qu’un demi-soupir, Et nous en ferons plus de trente.

Madrigal en ligne sur Gallica, p. 336


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »