Par support > Oeuvres diverses > Le songe, ou le tombeau d'Angélique

 

1663

Charles Sorel, Le songe, ou le tombeau d'Angélique

Œuvres diverses, Paris, Compagnie des libraires, 1663

Goût pour le funeste

Intéressante référence au goût des spectateurs pour les spectacles tragiques dans ce texte funèbre galant :

N’avez-vous jamais remarqué qu’encore que les chansons aient été inventées pour réjouir les hommes, les plus belles que nous ayons et celles qu’on appelle des airs de Cour ne parlent que de tourments, de langueurs et de morts ? Il en est ainsi de tous les ouvrages de nos poètes et pour les romans que l’on lit par récréation, ils ne sont remplis ordinairement que du récit de divers genres de morts et d’aventures ou de discours très funestes. La plupart des pièces de théâtre que nous allons voir avec tant d’empressement contiennent cela encore. Je crois que les lettres que j’ai accoutumé d’écrire à des dames spirituelles comme vous ne peuvent s’exempter du même langage.

Ouvrage disponible sur Google Books.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »