Par support > Correspondances > Lettre à Madame ***

 

1636

Vincent Voiture, Lettre à Madame ***

Spectatrice d'une comédie de société

Dans cette "Lettre d'Amour" n°LXXV, l'auteur fait allusion à la représentation d'une comédie interprétée par les filles de Mme de Saintot, à laquelle la destinataire spectatrice semble devoir se rendre:

Madame, quand j'ai pris la plume, je pensais vous demander seulement si vous iriez demain à la comédie des petites Saintot, mais je n'ai pu m'empêcher de vous écrire ceci, qui ressemble, à mon avis, bien fort à un poulet, quoique vous n'ayez pas accoutumé d'en recevoir de pas un de vos quarante-trois amants. Je vous supplie de lire celui-ci de bon cœur. Si vous pouvez vous empêcher demain de sortir, vous m'obligerez infiniment. Mais au cas que vous ne vous puissiez défendre d'aller à la comédie, au moins plaignez-moi, et, en voyant toutes les morts qui y seront, souvenez-vous de celles que je souffrirai au même temps pour vous.

in Les Œuvres de Monsieur Voiture. Seconde édition, revue, corrigée et augmentée , Paris, A. Courbé, 1650, p. 195-197 
Lettres , éd. Sophie Rollin, Paris, Champion, 2013, p.475


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »