Par support > Correspondances > Correspondance

 

1674

Pierre Bayle, Correspondance

Suréna : une réception en demi-teinte

Dans une lettre datée du 15 décembre 1674, Pierre Bayle rapporte à un ami l'accueil mitigé qui vient d'être réservé à la dernière pièce de Corneille.

On joue à l’Hôtel de Bourgogne une nouvelle pièce de M. Corneille l’aîné, dont j’ai oublié le nom, qui fait, à la vérité, du bruit, mais non pas eu égard au renom de l’auteur. Aussi dit-on que M. de Montausier lui dit en raillant : "Monsieur Corneille, j’ai vu le temps que je faisais d’assez bons vers ; mais, ma foi, depuis que je suis vieux, je ne fais rien qui vaille. Il faut laisser cela pour les jeunes gens".

Lettre 69, Pierre Bayle à Vincent Minutoli, à Rouen, le 15 décembre 1674

Correspondance disponible sur le site de l'Université de Saint-Etienne


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »