Par support > Oeuvres diverses > Les Hommes illustres

 

1697

Charles Perrault, Les Hommes illustres

Paris, Antoine Dezallier, 1697

Les réactions de la salle devant un opéra de Quinault

Dans l'article consacré à Quinault, Perrault rapporte une anecdote qui lui permet de peindre les réactions du public pendant la représentation de l'un de ses opéras.

Je ne puis m'empêcher de rapporter ici une chose, à la vérité peu importante, mais qui marque bien l'étendue et la facilité de son esprit. Cet avocat au Conseil [chez qui Quinault apprenait les affaires] le chargea de mener une de ses parties, gentilhomme d'esprit et de mérite, chez son rapporteur, pour l'instruire de son affaire. Le rapporteur ne s'étant pas trouvé chez lui et ne devant revenir que fort tard, M. Quinault proposa au gentilhomme de le mener à la comédie en attendant, et de le bien placer sur le théâtre. À peine y furent-ils que tout ce qu'il y avait de gens de la plus haute qualité vinrent embrasser M. Quinault et le féliciter sur la beauté de sa pièce qu'ils venaient voir représenter, à ce qu'ils disaient, pour la troisième ou quatrième fois. Le gentilhomme, étonné de ce qu'il entendait, le fut encore davantage quand on joua la comédie, où le parterre et les loges retentissaient sans cesse des applaudissements qu'on y donnait.

Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, t. I, p. 81.

Extrait disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »