Par support > Correspondances > Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

 

1701

Elisabeth-Charlotte de Bavière – Princesse Palatine, Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

Une application d'Amphitryon

Dans cette lettre au Raugrave Charles Maurice écrite de Versailles le 4 septembre 1701, on lit cette application de l'Amphitryon de Molière:

Très cher Charles Maurice, Je reçus hier votre lettre du 24 août. Ce n’est pas manquer de respect le moins du monde que de montrer qu’on s’intéresse à ceux qui vous tiennent de près et dont on n’a pas à rougir, et qu’on prend part à ce qui leur arrive. Au demeurant, je peux dire de votre lettre, comme Sosie dans la comédie Amphitryon : « le seigneur Jupiter sait dorer la pilule » .

in Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans , Paris, A. Quantin, vol.I, 1880 
En ligne sur Gallica p. 276


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »