Par support > Correspondances > Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

 

1702

Elisabeth-Charlotte de Bavière – Princesse Palatine, Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

S'échanger des nouvelles de la comédie

Cette lettre écrite de Versailles le 31 décembre 1702 nous permet de cerner le statut que peut avoir le récit d'un spectacle : c'est une nouvelle qu'on s'échange et qu'on commente, au même titre que la chronique des événements mondains.

Il y a près de trois semaines que je n’ai reçu de lettre de vous ni d’Amélise. Cela me porte à croire qu’il ne vous est pas permis de m’écrire […]. Qu’est-ce que cela peut bien faire à l’empereur que nous nous disions qu’il y a eu une noce ou un baptême, que nous nous aimons, qu’une comédie est bien ou mal jouée, et autres semblables choses…

in Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans , Paris, A. Quantin, 1880, vol.I,
En ligne sur Gallica p. 306


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »