Par support > Correspondances > Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

 

1704

Elisabeth-Charlotte de Bavière – Princesse Palatine, Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

Excessive dévotion

Dans cette lettre à la duchesse de Hanovre écrite le 14 décembre 1704 depuis Marly, la Palatine condamne la dévotion excessive du duc de Bourgogne et raille ses techniques de transposition d'opéras en chants religieux:

Il y a bien des superstitieux ici...Je suis persuadée que quand le duc de Bourgogne arrivera au gouvernement, la bigoterie aura le dessus. C’est inouï qu’un homme de l’âge du duc soit dévot à ce point. Il ne voit plus de comédies, il ne veut plus entendre parler des opéras, il fait des chants religieux sur les airs des plus beaux opéras pour pouvoir les chanter ; il communie tous les dimanches et fêtes, et jeûne que c’est pitié à voir, aussi est-il maigre comme un garrot...Madame de Maintenon n’est pas bien, on ne voit donc partout que des mines allongées...

in Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans , Paris, A. Quantin, vol.I, 1880 
En ligne sur Gallica p. 325


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »