Par support > Correspondances > Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

 

[s. d.]

Elisabeth-Charlotte de Bavière – Princesse Palatine, Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

La Desmares évente les secrets

La Palatine rapporte avec délectation les déboires de l'Electeur, malencontreusement confiés à une comédienne indiscrète, dans une lettre datée du 7 janvier 1714 :

On prétend que l’électeur de Bavière, en apprenant qu’il n’était plus question pour lui du royaume de Sardaigne, en a été tellement dépité qu’il est tombé malade. (…)  Il a, dut-on, confié tout cela à la gentille Desmares, la comédienne : celle-ci l’a dit à tous ses bons amis, et c’est ainsi que la chose a été ébruitée, on se moque bien de l’électeur…

in Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans , Paris, A. Quantin, vol. II,1880 
En ligne sur Gallica p. 137


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »