Par support > Oeuvres diverses > Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

 

1701

François Gacon, Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

s.l.

Incident à une représentation

La satire XIX de ce recueil est nommément "contre Le Noble"; l'auteur prétend qu'un personnage de cet auteur a provoqué une forte irritation dans la salle:

Mais peut-on mettre au rang de nos savantes plumes
Le fatigant auteur de cent fades volumes ? Plus honteux mille fois à l'État qu'aux ligueurs,
Et qui pouvaient ternir la gloire des vainqueurs,
Si Louis ennemi des sottes pasquinades
N'eût arrêté le cours de ses turlupinades.
Contraint d'abandonner le style de Pasquin
Ce mercenaire auteur chaussa le brodequin,
Et copiant sur soi le héros de sa pièce,
Il peignit un fripon de la plus noire espèce :
Un rôle si hideux irrita l'auditeur,
Au milieu du spectacle on fit taire l'acteur;
Mais je crains fort qu'un jour dans la place de Grèce
Aux dépens de l'auteur la pièce ne s'achève;
Il a beau dans son crime agir en fourbe adroit,
L'on sait que le gibet ne perd jamais son droit.

Satire en ligne sur Google Books p. 76


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »