Par support > Oeuvres diverses > Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

 

1701

François Gacon, Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

s.l.

Portrait d'Arlequin

La dernière section de ce recueil composite contient une série d' « épigrammes et inscriptions ». L'inscription XIII s'intitule « Pour le portrait de Gherardi comédien italien en habit d'Arlequin et à visage découvert. » :

XIII.

Tel parut Gherardi sur la scène comique, Lorsqu’il y vint remplir le rôle d’Arlequin : S’il n’eut eu son masque à la main, On l’aurait pris pour Dominique.

Inscription en ligne sur Google Books p. 237


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »