Par support > Oeuvres diverses > Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

 

1701

François Gacon, Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

s.l.

Un auteur obscène

La dernière section de ce recueil composite contient une série d' « épigrammes et inscriptions ». L'épigramme LXX est écrite « Contre un auteur comique qui remplit toutes ses pièces d’obscénités et de rôles contre les bonnes mœurs. » :

LXX.

Dans tout ce que Damis sur le théâtre expose
Soit qu’il écrive en vers, soit qu’il écrive en prose,
Femmes, filles, maris, neveux, tantes, cousines,
Sont cocus, souteneurs, maquerelles, putains ;
Il excelle en cette peinture
Mieux qu’aucun auteur d’aujourd’hui ;
Et rencontre toujours chez lui
De quoi peindre d’après nature.

Épigramme en ligne sur Google Books p. 266 


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »