Par support > Oeuvres diverses > Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

 

1701

François Gacon, Le Poète sans fard ou discours satiriques en vers

s.l.

Contre ceux qui blâment la comédie

La dernière section de ce recueil composite contient une série d' « épigrammes et inscriptions ». L'épigramme XXVIII est adressée aux « hypocrites qui blâment la comédie ».

XXVIII.

Vous qui prêchez sans cesse un Enfer aux Chrétiens,
Et goûtez cependant les plaisirs de la vie :
Enfant si bons comédiens,
Laissez en paix la comédie.

XXIX.

Contre un auteur qui mit au jour un méchant livre contre la comédie.

L'Olivet, fils d'un bourrelier,
Contre la comédie a fait un mauvais livre,
Qui ne vaut pas le relier,
Et qu'on vend à deux liards la livre :
Puisqu'en veau cet auteur se voulait babiller,
Il n'avait qu'à se faire faire
Un harnais par Monsieur son père.

Épigrammes en ligne sur Google Books p. 245 


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »