Par support > Relations de voyage > Les fameux voyages de Pietro Della Valle

 

1662

Pietro Della Valle, Les fameux voyages de Pietro Della Valle

Paris, G. Clouzier, 1662

Théâtre d'ombres et de marionnettes au Cabaret

Ce récit d'un voyageur italien en Turquie, traduit en français, décrit les habitudes et les coutumes du pays étranger. Ici, le voyageur devient le spectateur d'une forme de théâtre de marionnettes dont il souligne le manque de bienséance :

Même en ce mois de leur grand jeune dans ces cabarets de Cahué, qu'ils appellent, il y a des bateleurs et des bouffons qui entretiennent la compagnie de mille bagatelles. Entre autres, ils leur font voir, comme je vis aussi le soir précédent, derrière une toile ou une carte peinte, et par la lumière de quelques flambeaux, diverses représentations d'ombres et de figures de fantômes qui se meuvent, qui marchent, et font mille postures, de même qu'on en fait paraître aussi parmi nous en quelques spectacles. Néanmoins ces figures ou ces marionnettes ne sont pas muettes comme les nôtres, mais ils les font parler ainsi que celles que les charlatans étalent à Naples le long du château, et à Rome en la place Navone. Ceux qui les font jouer les font aussi parler, ou plutôt ils parlent pour elles se tenant cachés et contrefaisant leurs voix en diverses langages avec plusieurs singeries assez galantes. Mais leurs représentations ne sont que de choses très sales, et d'actions déshonnêtes entre l'homme et la femme, avec de si grandes extravagances du geste en imitant les circonstances de la volupté, que même ils pourraient être estimés trop lascifs dans un bordel durant le Carnaval, combien à plus forte raison dans les récréations de Carême?

Récit de voyage en ligne sur Google Books p. 63


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »