Par support > Relations de voyage > Relation du voyage de Perse et des Indes orientales, traduite de l'anglais

 

1663

Thomas Herbert, Relation du voyage de Perse et des Indes orientales, traduite de l'anglais

Paris, J. du Puis, 1663

Des spectacles onéreux dans les Indes orientales

Thomas Herbert, voyageur anglais, relate son voyage en Perse et aux Indes orientales. Dans cette traduction, on remarque que ce qui frappe le spectateur anglais, c'est la dépense que les chinois sont prêts à faire pour produire des spectacles. Il mentionne ce fait à deux reprises :

Ils aiment extrêmement la musique, la poésie, la peinture et la comédie, et font des dépenses incroyables aux feux d'artifice et aux autres divertissements.

[...]

Ils aiment extraordinairement la comédie, les mascarades et les feux d'artifice, ne se souciant point de la dépense, pourvu qu'ils y trouvent leur divertissement.


531 et 535.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »