Par support > Correspondances > Lett. orig. Nunzio alla Segreteria 1677

 

1677

Pompeo Varese, Lett. orig. Nunzio alla Segreteria 1677

Manoscritto Segreteria di Stato Francia 155

Dipomatie théâtrale

Dans une deuxième lettre, datée du 29 janvier, le nonce fait encore une fois allusion à sa participation à la représentation d’un opéra musical, sans doute l’Isis de Quinault. Le nonce semble s’y rendre plus pour des raisons diplomatiques que pour l’intérêt du spectacle.

Se bene mi portai venerdì passato a S. Germano, sotto pretesto d’intervenire all’opera in musica, ma in effetto per vermi col signor di Pomponne, e concertare per suo mezzo l’udienza del Re ; con tutto ciò non fu possibile ch’io potessi abboccarmi con il signor Re a ragione dell’indisiposizione, che ancora gli continuava ; feci instanza di parlare almeno a Monsignor Pasciò suo generale commisso, a ad alcun altro de suoi segretari, ma n’ebbi in risposta, che Monsignor Pasciò avea preso medicamenti in quel giorno, e che non vi era altro de segretari, con chi si potesse trattare. Onde feci passare a Sua eccellenza qualche ambasciata per mezzo di M. Boneuïl introduttore degli ambasciatori per dargli parte del bisogno che io avevo di essere introditto all’udienza di sua Maestà al fine di esporre gli ordini che tengo […] e per sollecitare il passaporto di Mons. Bevilacqua.


Je me rendis vendredi dernier à Saint-Germain, sous prétexte de participer à l’opéra en musique, mais en réalité pour rencontrer Monsieur de Pomponne, et négocier avec lui une audience auprès du Roi. Mais malgré tous ces efforts, il ne me fut pas possible de m’entretenir avec le Roi, en raison de son indisposition toujours d’actualité. Je tentai au moins de parler avec Monseigneur Pasciò son contrôleur général, et à certains autres de ses secrétaires, mais j’eus comme réponse que Monseigneur Pasciò avait pris des médicaments ce jour-là, et qu’il n’y avait aucun autre secrétaire avec qui parler. Pour cette raison, je fis passer à son Excellence quelques ambassades à travers M. de Bonneuil, introducteur des ambassadeurs, pour lui faire part du besoin que j’avais d’avoir une audience auprès du roi pour pouvoir lui exposer les ordres que j’ai […] et pour solliciter le passeport de Monseigneur Bevilacqua.

       

Lettre disponible à Rome auprès de l’Archivio segreto Vaticano, f.70 r.

Traduction de l’italien proposée par Tristan Alonge.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »