Par support > Relations de voyage > Mémoire du traitement fait par la maison du roi à Monsieur le Cardinal Chigi légat a latere en France

 

1664

Paul Fréart de Chantelou, Mémoire du traitement fait par la maison du roi à Monsieur le Cardinal Chigi légat a latere en France

Manuscrit Français 6143 [BNF]

Une comédie espagnole pour les italiens

Dans sa relation de la légation Chigi, le 5 août au soir, après une journée consacrée à la course, Chantelou note la représentation d’une comédie espagnole sans fournir plus de détails.

S.E. ensuite se mit sur un théâtre auprès de la Reine, et le Roi continua à courir de la meilleure grâce du monde. La course finie l’on parla de ceux qui s’y étaient signalés ; le Roi dit que s’il y avait eu un prix on aurait eu peine de juger à qui l’on aurait du le donner. A cela M. le Légat dit en montrant sa croix que c’était lui qui emportait le prix de la journée […]. Ces visites faites, S.E. revint chez elle, où Monsieur vint aussitôt, et y demeura un quart d’heure ; il y eut comédie espagnole chez la Reine, où les Prélats et partie des Seigneurs allèrent. Pour M. le Légat il se retira, et dit au Sieur de Chantelou qu’il ne souperait point.

       Manuscrit disponible à la BNF, f. 31 r-32 r.

éd. Daniela Del Pesco, Mélanges de l’École française de Rome - Italie et Méditerranée modernes et contemporaines, 123-2 (2011) (texte en ligne)


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »