Par support > Oeuvres diverses > De la modestie et de la bienséance chrétienne

 

1656

Pierre Le Moyne, De la modestie et de la bienséance chrétienne

Paris, Sommaville, 1656

Écouter les comédiens

Dans cet épître à Monseigneur Seguier, le Père le Moyne propose un éloge original : c'est parce qu'il se refuse aux plaisirs du monde que le dédicataire mérite d'être glorifié. On note que la comédie s'écoute pus qu'elle ne se regarde.

Le temps qu'un autre mettrait à mesurer des allées, à considérer des jets d'eau, à'écouter des comédiens, vous le mettez à régler les différents de Platon et d'Aristote, à juger de la cause de Zénon et de celle d'Epicure, à donner de l'audience à Démosthène et à Cicéron [...].

Ouvrage en ligne sur Google Books.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »