Par support > Correspondances > Lettres curieuses de littérature et de morale

 

1702

Jean-Baptiste Morvan de Bellegarde, Lettres curieuses de littérature et de morale

Paris : J. et M. Guignard, 1702

Dignité du dénouement

Bellegarde juge les catastrophes malheureuses plus dignes que les autres.

Catastrophe, c’est l’événement heureux ou funeste d’une tragédie ; c’est la nature du dénouement. Les catastrophes funestes ont plus de dignité que les autres, si j’ose ainsi parler. Ceux qui prétendent qu’il ne faut jamais ensanglanter le théâtre ignorent ce que c’est que de l’ensanglanter : il ne faut jamais y répandre le sang de personne, mais on y peut verser le sien, quand on y est porté par un beau désespoir. C’était une action consacrée chez les Romains.

Extrait de la cinquième lettre, "Sur les pièces de théâtre", disponible sur Gallica, p. 333.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »