Par support > Relations de voyage > Mémoires de ce que nous avons vu et appris de plus remarquable pendant notre voyage commencé le 9e de décembre de l'an 1656

 

1656

Philippe de Villers, Mémoires de ce que nous avons vu et appris de plus remarquable pendant notre voyage commencé le 9e de décembre de l'an 1656

Journal du voyage de deux jeunes hollandais à Paris en 1656-1658, éd. AP Faugère, Paris, Champion, 1899

Représentation du Menteur de Corneille

Deux frères hollandais racontent le voyage d'un an qu'ils firent à Paris en 1656-1657. Ils assistent le 12 juin 1657 à la représentation du Menteur de Corneille et relatent leur expérience de spectateur.

Le 12e, après avoir été toute la matinée en l’académie, nous passâmes l’après-diner à voir la comédie du Menteur ; c’est la première pièce bouffonne qu’ait faite le Sr Corneille, ce renommé poète : elle nous divertit assez bien et fit en sorte que nous oubliâmes presque la peine que nous avions eue d’y aller à pied en un temps qui n’était guère agréable, car il pleuvait de la bonne façon.

éd. AP Faugère, Paris, Champion, 1899, p. 199 
Édition en ligne sur Gallica p. 199


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »