[s. d.]

Boscheron, Carpentariana

Paris, Le Breton, 1724

Fausse sagesse à propos de la comédie

Dans cette réflexion piquante, on lit en creux que le fait de ne plus aller à la comédie constitue une marque de sagesse.

N*** est dans sa soixante-cinquième année : il dit qu’il ne se soucie plus de la comédie ni des spectacles. Ce n’est pas qu’il soit devenu sage, c’est qu’il est affaibli et qu’il ne peut plus goûter à son âge les plaisirs qu’il prenait étant jeune. Donnez-lui le même sang de vingt ans et vous le connaîtrez. Il y a bien de la différence entre être guéri du monde et en être dégoûté.

Ana disponible sur Google Books.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »