Par support > Correspondances > Correspondance théâtrale entre Louis-François Ladvocat et l'Abbé Dubos

 

1695

Louis-François Ladvocat, Correspondance théâtrale entre Louis-François Ladvocat et l'Abbé Dubos

Mercure musical, vol. 1, 15 décembre 1905

Lettre du 5 mai 1695

Publiée au début du XXe siècle, cette correspondance présente un caractère exceptionnel de par les détails particuliers qu'elle donne sur différents spectacles. Voici les éléments saillants de la lettre du 5 mai 1695 :

J'ai vu Monsieur de Rosai qui est venu ici et nous avons lu ensemble vos dernières critiques. Il s'est chargé de vous mander ces remarques pour moi. Je vous dirai que Théagène se soutient. Au reste vous vous souviendrez s'il vous plait que la diablerie aurait pu être supprimée entièrement de cet opéra et, si Scaliger y avait assisté, il n'aurait pas approuvé qu'Arsace descendît aux Enfers pour sauver sa rivale. …

Disponible sur Blue Mountain Project.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »