Par support > Oeuvres diverses > L'Honnête Fille, où dans le premier livre il est traité de l'esprit des filles

 

1639

François de Grenaille, L'Honnête Fille, où dans le premier livre il est traité de l'esprit des filles

Paris, J. Paslé, 1639-1640

Les coquettes critiques dramatiques

Dans le premier chapitre de ce traité de civilité consacré aux femmes, intitulé "Combien le soin de l'esprit est nécessaire aux honnêtes filles", François Grenaille dresse le portait satirique des "coquettes" qui se mêlent de juger les comédies:

Des romans elles passent aux comédies : elles vous diront qu'en celle-là le noeud est aussi beau que le dénouement est compliqué ; celle-ci a une ouverture peu favorable, mais son issue est avantageuse ; une autre est dans l'unité d'action, mais non pas dans celle de lieu ; cette tragicomédie est agréable sur le papier, mais elle est trop funeste sur le théâtre ; ici les pensées sont délicates, mais les vers sont assommants ; ailleurs, l'indignation est bien exprimée, mais l'amour y est mal traité. Vous diriez à ouïr discourir ainsi des femmes, que ce sont les vraies déesses du savoir que les païens s'étaient faussement imaginés.

Ed. Alain Vizier, Paris, Champion, 2003, p.171-172


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »