Par support > Relations de voyage > Relation du voyage d'Espagne, t. II

 

1679

Marie-Catherine d' Aulnoy, Relation du voyage d'Espagne, t. II

Galante aventure théâtrale

Cette brève historiette que narre Madame d'Aulnoy dans sa lettre du 9 mars 1679 raconte l'épisode qui conduit le roi d'Espagne à faire assassiner Villa-Medina, amoureux de la reine.

Comme il [Villa-Medina] n’appliquait son esprit qu’à divertir la reine, il composa une comédie que tout le monde trouva si belle et la reine plus particulièrement que les autres y découvrit des traits si touchants et si délicats qu’elle voulut la jouer elle-même le jour qu’on célébrait la naissance du roi. C’était l’amoureux comte qui conduisait toute cette fête, il prit soin de faire faire les habits et il ordonna des machines qui lui coûtèrent plus de trente mille écus. Il avait fait peindre une grande nuée sous laquelle la reine était cachée dans une machine. Il en était fort proche et à certain signal qu’il fit à un homme qui lui était fidèle, il mit le feu à la toile de la nuée. Toute la maison qui valait cent mille écus fut presque brûlée, mais il s’en trouva consolé, lorsque, profitant d’une occasion si favorable, il prit sa souveraine entre ses bras, il l’emporta dans un petit escalier, il lui déroba là quelques faveurs et ce que l’on remarque beaucoup en ce pays-ci, il toucha même à son pied.

Relation disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »