Par support > Périodiques, gazettes, … > La Muse historique

 

1662

Jean Loret, La Muse historique

Paris, Chénault, [1656-1665].

Création d'Ercole amante

Dans sa lettre du 11 février 1662, Loret annonce la création de l'Ercole amante, ballet mêlé d’un poème tragique. Il relève notamment les problèmes de compréhension que pose uau public la langue italienne :

Le sept du mois, mardi passé,
Le ballet du Roi fut dansé,
Mêlé d’un poème tragique,
Chanté, tout du long en musique,
Par des gens toscans et romains,
La plupart légers de deux grains,
Et, même, par l’illustre Hilaire,
Qui ne saurait chanter sans plaire,
Et la Barre pareillement,
Dont la voix plaît infiniment,
Et dont la personne excellente
La Beauté même représente
(Assez convenable rollet)
Dans ce beau poème, ou ballet.
Lequel poème s’intitule
En français Les Amours d’Hercule,
Et dans sa naturalité
Se nomme Ercole amante.
L’auteur de ce fameux ouvrage [Buti]
Est un excellent personnage,
Ayant en cour, à ce qu’on dit,
Réputation et crédit.
Je ne dis rien dudit poème,
D’autant qu’à mon regret extrême,
Son langage mignard et doux
Ne fut, onc, entendu de nous.

Transcription de David Chataignier disponible sur le site Molière21.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »