Par support > Oeuvres diverses > Les Amours de Psyché et de Cupidon

 

1669

Jean de La Fontaine, Les Amours de Psyché et de Cupidon

Paris, Barbin, 1669

Agréments pour faire valoir la comédie

Psyché profite des divertissements offerts dans le Palais de son mari et notamment des plaisirs de la comédie :

Les hommes, comme vous savez, ignoraient alors ce bel art que nous appelons comédie ; il n'était pas même encore dans son enfance. Cependant on le fit voir à la Belle dans sa plus grande perfection, et tel que Ménandre et Sophocle nous l'ont laissé. Jugez si on y épargnait les machines, les musiques, les beaux habits, les ballets des anciens et les nôtres.

Edition en ligne sur Molière 21 


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »